Le forum de la webradio marocaine Anwarock.com 100% musique rock et metal.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Le Death Metal.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Cannibal Corpse le Dim 26 Sep - 5:30

Yassir94


Cannibal Corpse est un groupe americain mais apres tous les grands groupe de death metal sont suédois

2 Le Death Metal. le Mer 12 Mai - 13:54

Squelette

avatar
Le death metal est un genre musical dérivé du thrash metal, reposant sur une exploitation au second degré des clichés du cinéma fantastique et d'horreur, caractérisé musicalement par des vocaux gutturaux (death grunt), un son de guitare très bas dans les graves et une rythmique alternant passages lents et lourds et accélérations soudaines (les fameux blast beats, très utilisés aussi dans le grindcore et le black metal).

Historique

Le death metal est une forme de metal extrême apparue durant la vague de thrash metal des années 1980, aux Etats-Unis. Les premières bases de death metal sont posées en Floride par Death (encore appelé Mantas) et en Californie par Possessed (le nom du genre provient d'ailleurs d'une chanson de Possessed appelée "Death Metal", et non pas du groupe Death contrairement à une croyance populaire) en 1983, avec la sortie de leurs premières démos. Possessed sera le premier à sortir un album de death metal avec Seven Churches en 1985 : à l'époque, le death metal est lourd, simpliste, agressif sans toutefois trop ressembler au thrash metal. La vitesse n'est alors pas le principal élément de cette première vague de death metal. En 1987, Death sortira son premier album Scream Bloody Gore, qui proposera une approche plus technique du genre ainsi que la thématique gore qui deviendra une des composantes du genre. L'autre révolution principale du death metal arrivera en 1989 avec Morbid Angel et son album Altars Of Madness : en effet, ce sera la première fois que le blast-beat (rythme de batterie emprunté au grindcore) sera utilisé dans du death metal, apportant un souffle nouveau au genre. Le blast beats et la technicité seront donc à partir de là deux des composantes principales du death metal: c'est la deuxième vague, celle des années 1990; qui sévit encore aujourd'hui. Ces deux types de death metal sont aujourd'hui qualifiés de death metal old school. La pierre angulaire et réel point de départ d'une réelle recherche de musicalité dans le genre viendra en 1991 lors de la sortie de l'album Human de Death. Chuck Schuldiner (le leader de Death) y pose la base de sa future marque de fabrique et abandonne définitivement l'imagerie morbide des débuts pour poser des morceaux extrêmement sensibles malgré l'agressivité, et servis par une interprétation très en avance sur les standards de l'époque. On peut noter que celle ci est encore à l'heure actuelle une référence.

A partir de ces deux bases, de nombreuses ramifications ont vu le jour:

- Le brutal death metal, dont les principaux acteurs sont Suffocation (créateurs du genre, ils durcissent le son, effacent quasiment toute trace de thrash metal et ajoutent un côté hardcore brutal au death metal) et Devourment (créateurs d'un sous genre plus extrême - souvent baptisé TXDM pour Texas Death Metal - basé sur des rythmes très lourds enchainés avec des blast-beats très rapides). La thématique gore est très employée dans le brutal death metal, comme l'illustre le groupe typique du genre (mais qui ne l'a pas inventé, ses premiers albums étant du death metal deuxième vague): Cannibal Corpse. Il sera encore repris par Hate Eternal, dérivé de Cannibal Corpse mais en encore plus brutal et dissonnant.

- Le death metal mélodique, spécialité suédoise, qui reprend les bases du death metal en y ajoutant un riffing inspiré du heavy metal et du thrash, et surtout en enlevant la lourdeur et la brutalité du son. Comme leaders du genre, on peut citer At The Gates (à l'origine du mouvement) et les anglais de Carcass (sur l'album Heartwork sorti en 94), In Flames ainsi que Dark Tranquillity.

- Le death metal suédois, ressemblant fort au death metal première vague, mais en y ajoutant une dimension caverneuse (notamment dans le son de guitare) et une lourdeur plus présente que chez son homologue américain. Un certain côté "tranchant" peut être trouvé chez les groupes de death suédois. Les leaders du genre sont Entombed (qui ont posé les bases du genre), Dismember, Unleashed et Grave.

- le evil death, initié par Possessed puis Deicide. Le evil death se démarque des autres genres par son imagerie sataniste utilisée jusque dans la musique, créant des ambiances en général sombres et malsaines. Le evil death sera beaucoup repris en suède au début des années 90 avec des formations comme Obscurity et Grotesque (futurs At The Gates).

- Le death progressif, initié par Atheist et Cynic au début des années 90. Le death progressif n'a pas de codes musicaux particuliers, excepté une grande différence d'imagerie, de technique et d'influences comparé aux autres genres. On peut citer par exemple Cynic qui incorpore du jazz fusion à son death metal, ou Opeth, plus actuel, qui le mélange à du rock 70's.

- Le death technique (ou techno-death), qui se démarque comme son nom l'indique par une maîtrise instrumentale hors du commun, et parfois une musique totalement destructurée. On peut citer comme exemple Necrophagist, Demilich ou Martyr. A noter que le death technique est très souvent associé au brutal death.

Il faut aussi noter que certains pays (comme la Suède, la Pologne ou le Canada) ont un death metal très particulier.

Genres dérivés du death metal

Death metal mélodique

Le death metal mélodique fait référence à un death metal où les côtés mélodique et harmonique sont très présents au niveau des compositions à la guitare. Ce sous genre est très souvent associé à la Suède, particulièrement à la ville de Göteborg, mais aussi à la Norvège et à la Finlande : c'est ainsi que l'on parlera parfois de "scandinavian death metal" ou encore de "Gothenburg death metal". A noter une autre appellation fréquente: le mélodeath.

Brutal death metal

Le brutal death metal transpose certains aspects de la structure des compositions du grindcore dans le death metal. On parlera surtout de brutalisation du death metal, caractérisé par une voix très gutturale, des paroles beaucoup plus axées sur le gore, ainsi que des riffs de guitare plus "groovy" et rapides, sans oublier la quasi-omniprésence des blast beats.

Death/doom

Le death/doom est un mélange de la lenteur mélancolique du doom metal associée à la voix gutturale propre au death metal. Le groupe ayant lancé ce genre est Cathedral avec son "Forest Of Equilibrium", même si en l'occurence, mélancolie est un faible mot...Les 3 groupes ayant étendu le genre sont My Dying Bride (Turn Loose The Swan), Paradise Lost (Icon, Gothic) et surtout Anathema (Serenade, et le monument "The Silent Enigma"). On peut rapprocher de ce courant le Sludge Metal, qui est tout simple du death metal au ralenti, mené par Crowbar.
http://www.anwarock.com

http://www.anwarock.com

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum