Le forum de la webradio marocaine Anwarock.com 100% musique rock et metal.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Partagez vos écrits!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 A better tomorrow .. le Mer 19 Sep - 15:39

Solène

avatar
I never knew there would be a better tomorrow
But you've come into my life and taken away all my sorrow

My days of sadness are a thing of the past
Because I have found true love at last

My days of emptiness are gone for good
Because you fill a void in my heart that you should

You've opened a window
You've shown me the light
And my love for you will continue to burn bright.


_________________
Chacun de nous possède une musique d'accompagnement intérieure. Et si les autres l'entendent aussi, cela s'appelle la personnalité. alien (Gilbert Cesbron - Journal)
https://www.facebook.com/UniversLitterairePoetique

2 Le Droit à la Vie .. le Dim 16 Sep - 10:26

Solène

avatar
Lorsqu'un sang impur
Abreuve nos sillons,
Assombrissant l'azur
Au bout de l'horizon,
On dit:"La différence
Est une plaie profonde
Qui dans l'indifférence
Saigne à travers le monde."
Que tu sois un homme
Ou bien une femme,
Je te regarde comme
On regarde une flamme
Qui s'éteint peu à peu,
Comme s'éteint le soleil
Tout au fond de tes yeux
Qui craignent le sommeil.
Je suis là pour donner
Un vrai sens à ta vie,
Pour avec toi lutter,
Et pousser un cri.
Moi, je veux t'écouter
Des jours et des nuits,
Et même t'embrasser
Si tu en as envie!
Qu'importe les autres,
Ce qu'ils disent de toi,
Je serai ton apôtre,
Je porterai ta croix.
Nos différences sont
Nos seules identités,
Si l'on nous confond,
Alors on a gagné!
Je t'aime tel que tu es,
Mais je t'aime vivant!
Ensemble on va lutter
Avec acharnement.
Je t'aime tel que tu es,
Car tu es mon ami,
Alors je me battrai
Pour ton droit à la vie.



_________________
Chacun de nous possède une musique d'accompagnement intérieure. Et si les autres l'entendent aussi, cela s'appelle la personnalité. alien (Gilbert Cesbron - Journal)
https://www.facebook.com/UniversLitterairePoetique

3 Le Carnet de Bal le Dim 16 Sep - 10:14

Solène

avatar
Venez prendre ma main,m'inviter à danser ,
sur vos lignes de vie celles de la poésie.
Que je sois noble voyelle ou une simple consonne.
Parfois une grande majuscule ou une naine minuscule.
Enlacez moi l'instant d'un joli mot posé
que je tourne de joie sur une valse à trois temps
sur la piste aux étoiles quand les mots font rêver.
Vous griffonnez souvent sur vos petits cahiers
des choses très charmantes a vos belles dulcinées.
Sachez l'impatience qu'on a de figurer sur votre carnet de bal
pour la prochaine danse.
Nous sommes quelques unes a faire tapisserie
les us et coutumes de notre chère langue
qui fait de nous les bien moins usitées.
Alors quand vient enfin notre tour
nous nous sentons moins orphelines de cet alphabet
qui fait danser les autres a notre plus grand désespoir.


_________________
Chacun de nous possède une musique d'accompagnement intérieure. Et si les autres l'entendent aussi, cela s'appelle la personnalité. alien (Gilbert Cesbron - Journal)
https://www.facebook.com/UniversLitterairePoetique

Solène

avatar
Je colore mes yeux d'été
Pour mieux te regarder
mes mains ridées rêvent de se balader
sur la route de tes jeunes années

J'invente des baisers chamarrés
Sur ta peau agréablement dénudée
Espérant poser mon amour bigarré
Dans ton cœur écarquillé

Je me suis composé un regard émerveillé
Pour t'apprécier sans me réveiller
J'imagine ma bouche embuée
Toucher la tienne sans te voir dériver

J'ai mis un parfum tendresse
Pour te donner un peu d'ivresse
Mais c'est avec une certaine détresse
Que je ne peux m'empêcher d'observer tes fesses

Je me suis collé des yeux d'enfant
Pour redevenir Peter Pan
Et savoir t'admirer sans te convoiter
En laissant mes envies te désirer

J'ai mis mes doigts énervés
Dans mes poches trouées
Avant de glisser du rêve à volonté
Dans un sourire qui n'est pas falsifié

Puis j'ai mis des lunettes sur mes yeux fatigués
Et j'ai continué de marcher sans me retourner
Mon costume de Prince Charmant me boudine vraiment
Mais coté sentiments, je t'aime comme si j'avais vingt ans ..





Dernière édition par Solène le Dim 16 Sep - 10:45, édité 2 fois


_________________
Chacun de nous possède une musique d'accompagnement intérieure. Et si les autres l'entendent aussi, cela s'appelle la personnalité. alien (Gilbert Cesbron - Journal)
https://www.facebook.com/UniversLitterairePoetique

5 Je meurs de toi .. le Dim 16 Sep - 9:36

Solène

avatar
La nuit berce d'illusions les romantiques égarés
Quand sur nous glisse une promesse inavouée
L'obscurité me ramène encore à tes absences
Ce manque indéfectible dans mon coeur danse

Je meurs de toi

L'imperceptible certitude, un jour, de te revoir
Me laisse sur le coeur un goût inattendu d'espoir
Je respire, encore, à plein poumon mon amertume
Je laisse mon âme brûler à ce feu qui me consume

Je meurs de toi

Mon âme s'endort au creux de mon corps alangui
L'oreiller garde la trace de ton odeur endormie
Une larme se niche dans l'interstice de mes yeux
Elle hésite à noircir la couleur intense du bleu

Je meurs de toi

Je connais trop bien la source de tous mes regrets
Ce sentiment d'impuissance qui nourrit mes pensées
Je les revêts comme un habit d'incompréhension
Et je m'efface devant l'affluence de mes émotions

Je meurs de toi

Blottie dans ce lit grand et froid, je t'espère
Prie déraisonnablement qu'une force divine me libère
Je veux m'abandonner enfin à cette paix qui m'appelle
M'échapper à jamais de cette douleur qui m'ensorcelle

Je meurs ... de toi




Dernière édition par Solène le Dim 16 Sep - 10:49, édité 1 fois


_________________
Chacun de nous possède une musique d'accompagnement intérieure. Et si les autres l'entendent aussi, cela s'appelle la personnalité. alien (Gilbert Cesbron - Journal)
https://www.facebook.com/UniversLitterairePoetique

6 Poème d'un mal aimé le Ven 7 Sep - 16:04

Solène

avatar
Elle est partie un jour sans demander pardon
Sans même me parler, sans rime ni raisons
Le soir j'ai retrouvé, collé sur le frigo
Un post-it entaché de ses deux derniers mots

Elle sortait de ma vie pour reprendre la sienne
Je sors de la maison et je longe la Seine
Les eaux qui tourbillonnent à quelques pas sous moi
Me rappellent ses larmes, je frissonne, il fait froid.

Je me souviens alors, de son tendre regard
De ses yeux dans les miens, de son timide espoir
Elle voulait bien plus, je ne pouvais donner.

Pleurant mon égoïsme et la fin de mon rêve
Je restais allongé, laissant couler la sève
Qui de mes deux poignets à l'eau vint se mêler.. Evil or Very Mad


_________________
Chacun de nous possède une musique d'accompagnement intérieure. Et si les autres l'entendent aussi, cela s'appelle la personnalité. alien (Gilbert Cesbron - Journal)
https://www.facebook.com/UniversLitterairePoetique

7 Re: Partagez vos écrits! le Ven 7 Sep - 16:02

Houriya

avatar
Solène a écrit:Son coeur battait la chamade
c'était fini pour lui la rigolade
sur un air de rock'n roll
Il s'écroula sur le sol
Regrettant d'avoir sniffé sa drogue
Il fila tout droit à la morgue..

Ce n'était qu'un gamin
une connerie et on n'est plus rien
ne commence jamais
pour ne jamais finir ..
Merci Solène pour ce poème car on peut aimer le rock et le metal sans avoir à se foutre en l'air...
Quant on est un fan de ces musiques là, on n'est pas pour autant obligé de sombrer dans l'alcool, les drogues et se mutiler le corps avec des tatouages; piercing et autre clichés pour épater la galerie Exclamation
La musique c'est loin de tout ça Wink


_________________
http://www.anwarock.com

8 Chanson d'automne le Ven 7 Sep - 16:01

Solène

avatar
Les sanglots longs
Des violons
De l'automne
Blessent mon coeur
D'une langueur
Monotone.

Tout suffocant
Et blême, quand
Sonne l'heure,
Je me souviens
Des jours anciens
Et je pleure ;

Et je m'en vais
Au vent mauvais
Qui m'emporte
Deçà, delà,
Pareil à la
Feuille morte.

Paul Verlaine


_________________
Chacun de nous possède une musique d'accompagnement intérieure. Et si les autres l'entendent aussi, cela s'appelle la personnalité. alien (Gilbert Cesbron - Journal)
https://www.facebook.com/UniversLitterairePoetique

9 Drogue .. Sexe & Rock le Ven 7 Sep - 15:54

Solène

avatar
Un premier voyage
C’est comme un orage
On se demande si tout va bien
Mais en fait on ne ressent rien
Prendre de la drogue
C’est pas qu’une histoire de code
Prendre un LSD
Ce truc nous fait halluciner
Mille paysages flottants
J’vous assure, y’a rien de plus kiffant
Voyager en cent dimensions
A travers les mondes, les émotions
Regarder la magnificence de son corps
C’est comme regarder de l’or
Penser au sexe, rien qu’au sexe
C’n’est plus un complexe
Alors qu’on danse sur un rythme rock’n’roll
On trip a tour de rôle
Mille feux éclatent au plafond
Mille fois j’ai cru être bloqué au fond
Mais je me suis toujours relevé ..
Plus jamais, non, plus jamais ..


_________________
Chacun de nous possède une musique d'accompagnement intérieure. Et si les autres l'entendent aussi, cela s'appelle la personnalité. alien (Gilbert Cesbron - Journal)
https://www.facebook.com/UniversLitterairePoetique

10 Drogue & Rock'n Roll le Ven 7 Sep - 15:50

Solène

avatar
Son coeur battait la chamade
c'était fini pour lui la rigolade
sur un air de rock'n roll
Il s'écroula sur le sol
Regrettant d'avoir sniffé sa drogue
Il fila tout droit à la morgue..

Ce n'était qu'un gamin
une connerie et on n'est plus rien
ne commence jamais
pour ne jamais finir ..


_________________
Chacun de nous possède une musique d'accompagnement intérieure. Et si les autres l'entendent aussi, cela s'appelle la personnalité. alien (Gilbert Cesbron - Journal)
https://www.facebook.com/UniversLitterairePoetique

11 Blues matinal .. le Sam 1 Sep - 11:59

Solène

avatar
Il est de ces matins,
Ou l'on n'a pas envie de se réveiller,
Des silences mutins,
Qui nous laissent le droit d'espérer.

Il est de ces sommeils,
Où l'on a oublié de rêver,
Des jours sans soleil,
Où l'on se laisse aller.

Il y a cette mélancolie,
Qui nous cloue au lit,
Comme une fuite d'envie,
Perdue dans l'infini.

Il y a cette solitude,
Qui devient une vile habitude,
Le coeur en désuétude,
Comment échapper à la lassitude ? Crying or Very sad


_________________
Chacun de nous possède une musique d'accompagnement intérieure. Et si les autres l'entendent aussi, cela s'appelle la personnalité. alien (Gilbert Cesbron - Journal)
https://www.facebook.com/UniversLitterairePoetique

12 En quelques points de suture .. le Sam 1 Sep - 11:50

Solène

avatar
Lorsque seul me reste le goût, encore putride et amer
De miettes d’existences accrochées à ma prison de chair
Lorsque seul me reste en bouche, le parfum mélancolique
De mes rêves arrachés par des souvenirs paralytiques ...

Alors je me nourris de ces Roses de Vie opalines
Et raconte à mes anges noirs l’écume de mes jours
En effeuillant une à une les pages de notre Amour
Qui s’envolent aux confins d’un Ciel de mousseline.

Lorsque mon corps s’habille de cendres éparpillées
Irradiant ainsi tous mes pores de rayons désolés
Et que la tristesse exhume à mon âme en taudis
Mon cœur bercé par un lit de soucis maudits ..

Alors je me réfugie dans un silence d’éternité
Et j'oublie mon corps, lui, ce pantin décharné
Et je poursuis l’Ange, ma folle idole éternelle !
Ce rêveur, que ma tourmenté parfois réveillé.

Ce Poète que j’aime et que je ne sais d’où il est venu
Qui me berce et souvent calme ma pâle étoile ;
Enlaçant mon âme d’un manteau de baisers inconnus
Et recoud les points de suture, d’un long fil lacrymal ..


_________________
Chacun de nous possède une musique d'accompagnement intérieure. Et si les autres l'entendent aussi, cela s'appelle la personnalité. alien (Gilbert Cesbron - Journal)
https://www.facebook.com/UniversLitterairePoetique

13 La Mélancolie le Ven 31 Aoû - 13:42

Solène

avatar
J'aime écrire!

Heu comment dire !!!

Ecrire pour le plaisir,
mes pensées mes délires.

Ecrire pour ne rien dire,
ou simplement décrire,
les choses qui m'attirent,

Et celles qui me font fuir.
Pour toi à qui j'aspire
et qui me fais courir,
après cet avenir,

Ce merveilleux sourire.
Juste avant de vieillir,
je voudrais te chérir,
t'aimer et enrichir,
de bonheur et de myrrhe,

Le parfum du désir,
pour à jamais jouir,
et pour t'appartenir !
J'aime aussi renchérir,
de mes mots dévêtir,
la vie alors satire,

Qui parfois me fais rire
et quelque fois maudire,
qui doucement me tire,
à l'heure de partir.
J'écoute mon coeur frémir,
et sent mon âme pâlir,
ne pouvant pas guérir,

De ces maux qui soupirent,
dans le temps qui s'étire,
à n'en même plus finir,
pendant que je respire,
et bientôt vont mourir,
tout en voyant jaunir,

Sur le papier pourrir ..
ta photo ton sourire,
que je croyais tenir,
un instant retenir,
de mes mains contenir,

Sans que l'on puisse prédire,
où c'la va aboutir ;
le meilleur ou le pire,
étant à circonscrire,

D'une encre de saphir,
versets qui vont sertir
sur cette feuille où se mirent,

Ce que tu viens de lire,
ce qui me fait languir ;

Et qui me fait souffrir,

Son enfer mon martyre!!


_________________
Chacun de nous possède une musique d'accompagnement intérieure. Et si les autres l'entendent aussi, cela s'appelle la personnalité. alien (Gilbert Cesbron - Journal)
https://www.facebook.com/UniversLitterairePoetique

Solène

avatar
Je connaissais l'oiseau qui sait tirer les cartes
Quand le soleil regardait dans l'ovale des mares
Je buvais dans la paume des horloges tutoyées
Quand l'affluent furieux se jetait dans l'été
J'hébergeais le vaudou qui s'allume à minuit
Et les danses et les plumes et le sang et les cris
Quand le silence plongeait dans la glèbe alourdie

Je ne connais plus rien
La renoncule m'indiffère
Le crocus m'exaspère

Je ne connais plus rien

Pour ne pas trop laisser
D'amour aux mains du temps
Je parle
Comme on bat des bras dans l'obscurité
Tandis que dans mon ventre
Se noient des mots mort-nés

Je parle et ... rien n'arrive
Qui ne soit déjà passé .. S.D


_________________
Chacun de nous possède une musique d'accompagnement intérieure. Et si les autres l'entendent aussi, cela s'appelle la personnalité. alien (Gilbert Cesbron - Journal)
https://www.facebook.com/UniversLitterairePoetique

15 La tristesse le Ven 31 Aoû - 13:15

Solène

avatar
Elle apparait comme ça, sans prévenir, d'un seul coup, sans raison apparente !!
et c'est bien là le mot, apparente !!
Elle est intérieure, des blessures qui reviennent, qui ne nous ont jamais quittées.
Une prise de conscience que ce qui nous entoure n'est qu'illusion, n'est que notre regard sur les choses.
Et qu ' il en est tout autrement. Un besoin aussi de tristesse, car nous avons besoin de vivre nos blessures, de les ressentir,
pour mieux nous en imprégnier, pour mieux apréhender la vie, et pour pouvoir rire pleinement et vivre notre vie, ensuite.
Celui qui n'a jamais connu le malheur, ne peut apprécier le bonheur.
Ainsi est fait l’être humain.
Éternel insatisfait, qui en veut toujours plus.
Apprendre à apprécier ce que l'on a, pour pouvoir acquérir plus de bonheur. Ceci est une règle universelle.
Car le bonheur appelle le bonheur et inversement.
Pourtant, le bonheur est simple !! qui n'a jamais ressenti le simple fait d’être allongé dans l'herbe, en sussant une brindille, regarder le ciel et se sentir bien. Qui n'a jamais ressenti le bonheur de l'échange d'un baiser doux, emprunt d'amour ? Qui n'a jamais ressenti le bonheur d'un partage d'un fou rire ? je pourrais en énumérer des tas. N'avez vous pas remarqué que ce sont des bonheurs simples, si simples, et qui viennent de nous simplement.
Et la tristesse qui nous submerge c'est que nous en avons pleinement conscience à l'intérieur de nous et que nous ne le faisons plus ou pas, et que cela nous manque, et qu'il est pourtant si facile d'aimer... S.D



Dernière édition par Solène le Ven 7 Sep - 15:39, édité 1 fois


_________________
Chacun de nous possède une musique d'accompagnement intérieure. Et si les autres l'entendent aussi, cela s'appelle la personnalité. alien (Gilbert Cesbron - Journal)
https://www.facebook.com/UniversLitterairePoetique

16 Partagez vos écrits! le Ven 18 Fév - 14:38

Marine

avatar
Vous avez écrit quelque chose et vous voulez le partager, faites le ici!


Le troisième sein (incubation)
Rougissant le sol
D'un trait de fer
Fécondant du venin mortel
L'homme à son trépas

C'est elle qui répand
Engrossée de la haine
La semence du troisième sein

Pétrissant les entrailles
Des griffes acérées
Cherchant à extraire le fruit
Du ventre maternel

C'est lui qui se repait
Allongé dans la boue
De la chair du troisième sein

Aveuglé par le noir
L'enfant né seul
Des corps déchirés
Tâtonnant la terre
Ses mains trouvent le troisième sein
Où il boira mêlé au sang le lait blanc.

http://www.anwarock.com

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum